• Miss-Tic, rue Mazarine à Paris : commencer, comment c'est ?

    Elle habite toute la rue Mazarine, Miss-Tic et ses pensées lapidaires marquées à l'encre rouge ou noire, forçant la réflexion tels des sujets de philo au baccalauréat...

    Miss-Tic Commencer Paris rue Mazarine 

    Avançant dans cette rue du très huppé 6ème arrondissement de Paris, j'aurais pu commencer... à m'en douter,

     

    Regard Paris rue Mazarineà voir ce regard, ces regards interrogateurs; rue Mazarine, la fille de François Mitterrand, l'énigmatique, le mystique...

    Miss-Tic devait s'y trouver, sans doute,

    mais douter n'est-il pas renoncer,

    renoncer à la vérité ?...

    ... et par les temps qui courent, si la vérité est un luxe hors de prix, elle reste néanmoins une denrée vitale !

    "Commencer, comment c'est ?" ... c'est en effet une bonne question, mais je ne suis pas professeur et vous n'êtes pas élève en cours d'examen au bac, donc je laisse là Miss-Tic à ses pensées et je me contente d'apprécier toute la substantifique moelle de son dessein ! Miss-Tic Paris commencer

     

    Plus loin, alors qu'un franc soleil froid éclabousse le mur d'un flash rectangulaire ciblé sur un profil à la "Gainsbourg", une autre pensée en dessin m'apparaît : "Plus fort que la passion, l'illusion"... Miss-Tic Passion illusion Paris rue Mazarine 1

    Décidément, ma ballade s'avère méditative...

     

    Je continue, rêvant d'une mélodie  (Nelson ) quand je tombe à nouveau sur autre pensée, légère, "La douce heure d'un cinq à sept"Miss-Tic Douce heure cinq sept Parisremarquant le paradoxe frisant l'oxymore car si mes calculs sont bons, comment remplir un cinq à sept qui compte deux heures par une seule heure, quand bien même fût elle pleine et douce ?... 

    Miss-Tic Douceur Paris rue Mazarine

    Dailleurs, c'est-peut-être douze qu'il eût fallu mettre car un panneau adjacent mentionne de son côté "jour et nuit"...

    Bref, c'est à s'y perdre, et ce n'est nullement mon objectif, car j'ai encore de la route à faire moi, Paris à pieds, j'aime...

    Scooters Paris rue Mazarine

     

     

    Certes, je pourrais bien emprunter l'un de ces scooters colorés, mais plongé dans mes pensées, celles de "Miss-Tic"

    Collages Paris rue Mazarine

     

    et de ces collages mystérieux autant que promotionnels, mieux vaut pour moi la marche à pieds (24 km au compteur dans la journée ! )

     

    Mais il se fait temps de clôre ces drôles de divagations sans prétentions, illustrées par des photos réalisées lundi dernier 1er avril 2013...non non, ça n'était pas une blague !

     

    Miss-Tic m'a beaucoup honoré de sa présence dans les pages de ce blog; au fil de l'eau, entre Arles et Paris :

     

    Arles pret a porter miss tic 2     Prêt-à-porter masculin... vision Miss.Tic dans Arles l'Antique

    Arles Miss.Tic cherche beau gosse

     

     

    Cherche beau gosse !.. Annonce Miss.Tic dans Arles l'Antique

     

    paris misstic aime les hommes

    Mythique Marilyn façon Miss-Tic

     

    don-de-soi-2.jpg

    et puis

    S'offrir quand tout se vend ... par Miss.Tic

     

    Pour écouter "La ballade de Melody Nelson", se rendre sur mon blog principal

    Images du Beau du Monde  car sur ce blog, la musique se déclenche sur la page d'accueil et si celle-ci comporte plusieurs "mélodies", c'est la cacophonie et c'est inaudible...

    « Marc ChagallL'insoutenable légèreté de l'être... une chaise vide »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :